Conseil de Paris: Question d’actualité sur la mise en oeuvre du budget participatif

février 10, 2015 dans A la une, Actualités, Non classé par Catherine Baratti-Elbaz

Lors de la séance du Conseil de Paris de février 2015, j’ai interrogé la Maire de Paris au nom du groupe des élus socialistes et apparentés sur la mise en oeuvre du budget participatif. C’est Pénélope Komitès qui a répondu au nom de l’exécutif.

Vous pouvez retrouver nos interventions sur le site du groupe. 

20150211 intervention CP QA

Madame la Maire

Depuis son ouverture, la plateforme en ligne permettant le recueil des propositions des Parisiens sur le budget participatif rencontre un succès remarquable. Pour assurer toute sa crédibilité à cette démarche de participation citoyenne, il nous appartient collectivement de mettre en œuvre concrètement le budget participatif 2015.

En décembre dernier, notre Conseil a adopté neuf projets retenus par le vote des Parisiennes et des Parisiens dans le cadre du premier budget participatif de Paris. Ils ont été nombreux à se saisir d’une opportunité à la fois nouvelle et ambitieuse, celle d’influer directement sur le choix de projets concrets qui vont façonner notre ville.

Parmi les projets retenus, celui intitulé “cultiver dans nos écoles” a recueilli plus de 20.000 votants, le classant à la deuxième place, juste après la végétalisation des murs. Destinés aux enfants de 3 à 12 ans, les jardins de l’école constituent des outils d’éveil remarquables, qui permettent de sensibiliser les enfants à de multiples préoccupations : apprendre la patience, respecter l’environnement et le travail des autres, comprendre le climat, maîtriser la gestion raisonnée de l’eau, autant d’apprentissages cruciaux pour nos enfants, petits Parisiens, qu’ils abordent par l’intermédiaire de ces projets.

Les jardins pédagogiques sont présents dans déjà la moitié des écoles maternelles et élémentaires de la Capitale. Ils doivent donc aujourd’hui être étendus aux autres établissements. Outre les enfants, le projet associe l’ensemble de la communauté éducative et les associations sur le temps scolaire, mais aussi périscolaire et extrascolaire. La présence d’un jardin pédagogique permet donc de fédérer l’ensemble des composantes de la communauté éducative, ce qui nous semble particulièrement intéressant. Cette action s’inscrit donc au cœur de la politique municipale en matière d’éducation à l’environnement et au développement durable dans les établissements scolaires.

A quelque mois de l’organisation de la COP21 dans notre Capitale, cette sensibilisation rejoint à juste titre une préoccupation grandissante de notre société. Je ne doute pas que tous mes collègues maires d’arrondissement ont répondu comme moi à la sollicitation de vos deux adjoints, Bruno JULLIARD et Pauline VÉRON, pour que les neuf projets retenus par les Parisiens se déclinent concrètement dans chacun de nos arrondissements.

Aussi, Madame la Maire, au nom de mon groupe, je souhaiterais connaître l’avancée de ces projets de potagers dans nos écoles, importants pour nos enfants. Merci.