Pour le renouveau de la place de la Nation

juillet 5, 2013 dans A la une, Pour le 12e par admin

la place de la nation et ses colonnes du Trône  ©Pierre-Clément Julien

la place de la nation et ses colonnes du Trône ©Pierre-Clément Julien

La Place de la Nation est un vaste espace symbolique de Paris et de son histoire. Pourtant grand lieu de rassemblement, elle est au quotidien davantage un lieu de passage qu’un lieu de vie. Son aménagement doit constituer une réalisation emblématique de la prochaine mandature et être inscrit dans la liste des investissements lourds, comme la place de la République.

A l’intersection du 11e et du 12e arrondissement, la Place de la Nation est un des grands carrefours de l’Est parisien. Symbole de l’histoire de France et de la République – la statue « le triomphe de la République » de Jules Dalou célèbre les valeurs de Liberté, de Justice, de Travail et de Loi . Elle est le lieu de convergence de treize voies et un nœud de communications majeur : la station du métro Nation est sur quatre lignes de métro (1,2, 6 et 9) et la ligne A du RER. Au fil des décennies, la Place de la Nation a acquis une forte valeur symbolique.

Cependant malgré ses dimensions physiques et symboliques exceptionnelles, la Place de la Nation n’est pas à la hauteur des ambitions qu’elle porte. D’abord, la circulation est devenue prépondérante au détriment de la qualité urbaine et de la diversité des usages. L’espace est aujourd’hui mal réparti entre les différents usages voire inaccessibles pour les circulations douces, cyclistes et piétons. Elle est au quotidien davantage un lieu de passage qu’un lieu de vie. Enfin, son patrimoine n’est pas assez accessible.
Tout en conservant sa vocation d’espace de grands rassemblements populaires, la Place de la Nation doit pouvoir évoluer pour (re)devenir un lieu de vie, de respiration, de rencontre au quotidien pour les Parisiens et amoureux de Paris. Comme la Place de la République, il est temps de redonner à cette grande Place de Paris le caractère convivial, populaire et confortable pour vivre au quotidien.

Ainsi, le réaménagement ambitieux pourrait s’articuler autour de 3 priorités : mieux partager l’espace public en intégrant les nouvelles mobilités, concevoir un lieu de rassemblement  en renforçant la convivialité de la place et réaffirmer le symbole républicain en revalorisant le patrimoine historique.

Place de la Nation début 20ème siècle

Place de la Nation début 20ème siècle

La nouvelle répartition des usages doit être l’occasion d’optimiser et améliorer les circulations douces, cyclistes et piétons, notamment le long des façades pour améliorer la continuité des activités commerciales sur l’ensemble du pourtour, créer des zones de rencontre dans la contre allée, mais aussi faciliter les traversées de la Place, et l’accès à la zone centrale. Un élargissement des trottoirs et du terre-plein permettrait l’installation de terrasses agréables et l’accès aux nombreux transports en commun et aux différents modes de déplacement.

Les usages de “gare routière” aujourd’hui constatés doivent être déplacés vers les portes de la capitale. La priorité doit également être donnée à la création d’espaces verts qui manquent dans cette partie de l’Est parisien très minérale. Il s’agit d’une réelle opportunité pour créer un espace de renforcement de biodiversité connecté à la trame verte et bleue de la capitale. L’occasion doit être donnée pour aménager des lieux de loisirs : par exemple de pétanque – qui se pratique déjà de manière informelle-, des espaces de jeux pour enfants – totalement absents du quartier-, ainsi que des lieux de flânerie et de rencontre pour toutes les générations.

Par ailleurs, le patrimoine et l’histoire de la Place doivent être préservés et valorisés. Après la rénovation des colonnes du Trône, la statue centrale doit être mise en valeur et plus accessible. D’autre part, le kiosque situé en face du lycée Arago doit retrouver sa vocation de lieu d’animation culturelle. D’autres points d’animation peuvent par ailleurs aussi voir le jour sur les nouveaux espaces créés.

Enfin et surtout, l’ensemble des aménagements proposés doit associer les grands acteurs habituels mais aussi les riverains immédiats et usagers du quotidien. Au moyen de la concertation, la Place de la Nation doit devenir un lieu agréable pour tous les riverains et les nombreux usagers de la métropole. La valorisation de son patrimoine contribuera dans une large mesure au rayonnement international de notre capitale.