Paris et le 12e des acteurs majeurs dans la prise en charge de l’autisme et des troubles envahissants du développement

février 9, 2014 dans Pour le 12e par Pierre-Alix Binet

L’autisme et les troubles envahissants du développement,  sont des troubles de la communication ou du langage. La personne avec autisme présente des difficultés à « se mettre à la place de l’autre « , à comprendre les intentions et les émotions de l’autre, mais aussi à exprimer les siennes de manière adaptée, compréhensible pour l’autre. Pour faire face à ce handicap, pour soutenir les familles, les élus locaux peuvent  jouer un rôle !

Depuis 2001, la Ville de Paris s’est engagée bien au-delà de ses compétences pour la prise en compte des personnes autistes : plus de 20 associations subventionnées, création de structures innovantes et éducatives financées dans un premier temps par la ville seule puis reconnues en  2009 par l’Etat. Nous travaillons notamment à la création de places en établissement pour adultes autistes : plus de 100 places seront ouvertes d’ici 2016 ainsi qu’à l’intégration dans la cité. Dans le 12eme,  le centre de loisirs de l’école Gerty Archimède accueille à parité des enfants dits valides et des enfants en situation de handicap dont beaucoup d’enfants porteurs de troubles autistiques.

Dans le 12e, je veux saluer l’action indispensable des acteurs sur le terrain. Le Centre de Ressources Autisme Ile-de-France (Craif), que j’ai rencontré ce 4 février, coordonne sur le territoire régional des stratégies d’intervention et de recherche. Je suis parfaitement consciente de la nécessité que le centre s’agrandisse pour continuer à mieux accompagner les familles.

Le Centre d’Accompagnement Précoce (CAP AUTISME) accueille désormais boulevard Soult, des enfants de 2 à 12 ans présentant des  troubles du spectre autistique et habitant à Paris, les accompagnant à domicile, à l’école, à la crèche ou au centre. Fournir une prise en charge précoce, avec des méthodes éducatives, dès le plus jeune âge, à l’enfant et à ses parents est une mission structurante qu’il convient d’appuyer.

L’Association pour la rééducation et l’insertion des autistes (ARIA) qui gère un foyer d’internat de 7 places rue louis Braille fait un travail remarquable pour l’insertion sociale des personnes avec autisme et je me félicite de son insertion dans le quartier.

L’Institut Médico Educatif MAIA AUTISME, dans le 12e depuis 2011, accueille 16 enfants avec autisme. Je voudrais rappeler la superbe manifestation pendant la quinzaine du handicap de l’association qui a organisé avec notre soutien « Tous à vélo, un nouveau regard sur l’autisme » . Les enfants étaient accompagnés et encadrés par les jeunes du Paris Cycliste Olympique, partenaire de MAIA, l’arrivée organisée au vélodrome Jacques Anquetil.

Paris est reconnue comme ayant été un des acteurs majeurs pour son ouverture sur les méthodes de prise en charge et son action volontariste. Elue Maire du 12e je m’engage à poursuivre cet effort, notamment en travaillant en lien avec l’éducation  nationale sur leur scolarisation.