Myriam Bürgi, Consultante en ingénierie pédagogique et formation, quartier Aligre Gare de Lyon

novembre 21, 2013 dans Mes soutiens par Isabelle Malle

 

Burgi_Myram

J’ai passé une soirée avec Catherine Baratti-Elbaz, lors du CarnivAligre de l’automne 2013 et tout en déambulant d’une animation à une autre, j’ai assisté à la rencontre de Catherine avec des personnes et des groupes acteurs et spectateurs de cette animation. Alors bien sûr j’ai pu observer que Catherine sait écouter, qu’elle prend le temps de le faire, questionne et reformule ce qui lui est dit en montrant comment cela s’intègrerait ou pas  dans le projet des socialistes. Mais ce qui m’a le plus intéressé et convaincu c’est sa façon de réagir face à la contradiction.

Car place d’Aligre, le verbe est haut, les orateurs de tout bord s’expriment sans ambages, d’autant plus facilement dans cette ambiance festive. Catherine n’évite ni la contradiction, ni le contradicteur, ne détourne pas la conversation, ne sert pas un discours ficelé d’avance, n’essaie pas d’endormir avec de belles paroles ni ne joue l’offensée. Avec calme et fermeté elle replace dans le contexte et ses contraintes, rappelle les actions entreprises et les valeurs qui les fondent, porte à la connaissance de son interlocuteur des tenants et aboutissants de la situation qu’il ne prend pas en compte, indique où le débat peut être porté et poursuivi. Alors je peux en témoigner, derrière le sourire il y a une personne avec des convictions, le sens des réalités, la connaissance des dossiers et une rare générosité dans l’échange.