La création d’un Pôle d’Activités et de Soins Adaptés au cœur du 12e

juillet 17, 2013 dans Pour le 12e par Isabelle Malle

C’est avec un grand intérêt que j’ai assisté lundi 16 septembre 2013 à une réunion publique de présentation du projet de création d’un Pôle d’Activités et de Soins Adaptés (PASA) à la résidence Catherine Labouré. Ce beau projet de mixité sociale et générationnelle au cœur du 12e représente une réelle opportunité d’offrir un accueil digne, adapté et chaleureux à toutes les personnes désorientées.

Les personnes souffrant de troubles du comportement sont des personnes touchées par des troubles chroniques incurables les amenant à subir des trous de mémoire, se perdre dans l’espace et dans le temps, avoir des difficultés de langage, ne pas se reconnaître elle-même ou ses proches. Chaque personne désorientée garde toutefois intacts ses désirs et ses émotions, faisant de chaque trouble un cas unique et individuel.

Certes, beaucoup de choses sont faites actuellement, mais nous n’apportons pas de manière générale un accompagnement de qualité personnalisé et apaisé. En effet, les équipes soignantes vivent difficilement le constat de ne pouvoir apporter aux résidents désorientés, et dans la configuration actuelle des locaux, toute l’attention et la prise en charge nécessaire. Il est temps de réfléchir à un nouvel accompagnement de qualité pour redonner de l’estime de soi aux personnes désorientées en favorisant leur expression, en découvrant d’autres voies de communication et en recréant un lien social.

C’est dans ce contexte que le projet de création d’un PASA a été imaginé au rez-de- chaussée de la future résidence Catherine Labouré entièrement reconstruite. L’initiative vise à accueillir quotidiennement 14 résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou de troubles modérés du comportement (apathie, troubles de l’appétit, indifférence, anxiété, irritabilité ou instabilité de l’humeur). Des formations spécifiques à la désorientation seront alors organisées en fonction des demandes et des besoins ressentis. L’accompagnement sera régulièrement réévalué et adapté en fonction des besoins de la personne. Toute les activités, qu’elles soient collectives ou individuelles, devront s’adapter à la personne accueillie et suivront une trame claire et coordonnée par le médecin coordonnateur et le psychologue.

Tout cela nécessite de reconstruire un équipement mieux adapté pour les personnes âgées, impliquant la démolition et reconstruction de l’EHPAD existant, la création d’un foyer pour personnes âgées soit 26 logements, une résidence sociale pour femmes SDF, et une crèche associative. Ainsi, le démarrage des travaux est envisagé fin 2014 après le relogement des résidents actuels dans deux autres EHPAD parisiens, et pour une livraison début 2017.

Ce projet est essentiel fait de notre arrondissement une vraie déclinaison de la ville bienveillante qui protège les plus fragiles, et illustre parfaitement notre priorité mise en oeuvre en faveur du logement, de la petite enfance et nos aînés.

Pour en savoir plus :

–                      http://www.paris.fr/pro/2d3es-appels-a-projets/les-appels-a-projets-sociaux-et-medico-sociaux/rub_9537_stand_98886_port_23538

–                      http://www.monsieurvincent.asso.fr/residence_clp.htm